Gypsophile : comme des flocons de neige au soleil...

Avec le Gypsophile, on peut réellement tout se permettre. Ses petites fleurs trouvent leur place de plein droit dans une composition romantique, comme une guirlande ou un bouquet champêtre (voir photo). Qui préfère un look net et direct, pourra lier ses tiges aériennes en une superbe gerbe accompagnée d’autres fleurs blanches.

Convivial

Le Gypsophile fait partie de la famille des Caryophyllacées, à laquelle appartiennent aussi l’oeillet et l’oeillet de poète. Son nom latin renvoit à la préférence de cette plante pour un sol riche en calcaire. En effet, ‘gypsum’ signifie ‘plâtre’ (sulfate de calcaire) et ‘phile’, ‘qui apprécie’.
Cette plante, qui produit le même effet que le tulle, pousse à l’origine dans une région vaste s’étendant du milieu de la Russie jusqu’à son extrémité sud, à la Sibérie et au Caucase. On compte plus d’une centaine d’espèces de Gypsophile : des plantes annuelles et vivaces, des variétés dressées et d’autres rampantes (que l’on utilise dans les jardins rocailleux). Le Gypsophile qui est cultivé pour devenir fleur coupée, pousse muni de tiges fortement ramifiées, dressées et fortes. On le sème accompagné de minuscules fleurs blanches et roses.

Attention !

Le Gypsophile est disponible toute l’année. Ses tiges ramifiées s’accrochent entre elles. Il faut les dégager soigneusement pour éviter que les tiges ne se cassent. Il convient de respecter les conseils de soin suivants pour le Gypsophile : coupez au moyen d’un couteau un petit bout des tiges, supprimez le feuillage inférieur (afin qu’il n’y ait pas de feuillage dans l’eau) et placez les fleurs dans un vase propre contenant de l’eau propre additionnée de produit conservateur pour fleurs coupées. Il n’est pas difficile de travailler le Gypsophile en guirlande. Ses petites fleurs sont magnifiques même lorsqu’elles sont un peu desséchées.

Souhaitez-vous savoir quelles espèces sont disponibles? Regardez l’offre et surprenez vos clients avec un nuage de petites fleurs!