"Le cycle est le même chaque année, mais on ne s’en lasse jamais.”

Le narcisse, c'est l'arrivée du printemps

À chaque printemps, les champs de fleurs se parent de pimpantes couleurs : jaune, blanc et orange. Des narcisses à perte de vue. Une joie chaque année renouvelée, même pour le producteur qui cultive depuis plus de trente ans des bulbes de narcisses. « C'est pour moi le coup d'envoi du printemps. » Pour la culture du narcisse en tant que fleur coupée, les bulbes sont rentrés. La culture en serre – que les néerlandais appellent la fermentation – nous permet de profiter des narcisses dès que nous avons « envie du printemps ».

Petites pointes vertes

“Quand au printemps les premières pointes vertes montrent le bout de leur nez au-dessus du sol, c’est toujours un grand moment”, d’après Cees Immerzeel. “Mais cela vaut également pour la croissance et le moment où les bulbes sont déterrés et rangés dans la grange. Le cycle est le même chaque année, mais on ne s’en lasse jamais.”

Aux champs !

Le producteur de narcisses Cees Immerzeel a appris le métier de son père. “Petit garçon, j’allais directement aux champs en rentrant de l’école. Il y avait toujours quelque chose à faire.”

Le temps des fleurs

“Je préfère en fin de compte la période pendant laquelle nous nous occupons des fleurs, de la récolte au bottelage. Mais j’adore également la petite botte en vase chez moi”, raconte Leon van der Zon, producteur de narcisses Paperwhite. “C’est simple : j’aime les fleurs.”

La bonne humeur

“Lorsque le soleil brille et je marche dans un champ de Paperwhite, un océan de fleurs blanches … C’est magnifique”, estime le cultivateur Leon van der Zon. “Ce parfum délicieux et cette vue joyeuse me mettent de bonne humeur.”


Lire également :

Consulter également :

 

 

 


Take a minute and visit grower Cees Immerzeel