Producteurs

Cultivées, cueillies et combinées avec amour. Ici vous pouvez lire les histoires du champ.

“Les Physalis se récoltent à la main.”

“Les Physalis se récoltent le matin tôt. Le soleil vient de se lever, les plantes portent encore la rosée du matin. Une odeur fraîche : celle du plein air. Et si, de plus, les plantes sont épanouies, je me sens vraiment bien", nous confie Frendo van Heybeek.Details

“Lorsque les plantes sont en production, celles que nous coupons sont à hauteur d'homme.”

René van den Haak, spécialisé dans la culture de l'Anigozanthos : “Le matin tôt, les plantes respirent la fraîcheur. Elles se sentent bien et sont à leur aise. Les fleurs ne sont pas odorantes, mais la serre embaume une odeur de plantes en pleine croissance."Details

"Les euphorbes ne se laissent pas facilement bouturer"

Johan Vellekoop, spécialisé dans la culture de l'euphorbe : "C'est chaque fois un moment délicieux, lorsque le matin j'entre dans la serre, après que les plantes ont étanché leur soif. Tout a l'air de baigner dans la fraîcheur. Et lorsque le soleil est aussi de la partie, on peut voir que les plantes ont envie de croître."Details

"L'Ornithogalum vous regarde"

L'Ornithogalum pousse sous la forme de tiges graciles surmontées de fleurs éclatantes. Un champ plein d'Ornithogalums est un véritable plaisir pour les yeux. J.M. van Berkel de Hillegom (NL) est spécialisé dans la culture de bulbes et fleurs coupées, parmi lesquels l'Ornithogalum.Details

Une plante "souriante"

Après les tulipes viennent les Véroniques, et puis ensuite de nouveau les tulipes. Et ainsi va la vie chaque année dans l'entreprise horticole de Ruud Klein à Roelofarendsveen (NL).Details

Travailler dur en plein air

“A partir du mois d´août, je passe douze semaines à couper”, raconte Liesbeth Schellekens de l'entreprise horticole Bisselingskaat à Wehl (NL) spécialisée dans la culture des graminées. “J'aime être dehors, sentir l'espace et l'air frais.”Details

Des circonstances idéales pour la Waxflower

“Les circonstances ici, dans le sud de l’Israël, sont idéales pour la culture de la Waxflower”, raconte Uri Bruck. “Climat sec, un peu désertique, mais pas trop sec, pas de gel et beaucoup d’ensoleillement.”Details

Displaying results 1 to 7 out of 12

1

2

»